Guérisseuse et médium

Icon Risaltus Telefon gold  depuis la  Icon Swiss Flag
Icon Risaltus Telefon gold  depuis le  Icon Swiss Flag

Un blog – reçu de Dieu – qui te donnera l'inspiration pour rendre ta vie plus heureuse.

Que dit Dieu des prières et des souhaits?

Pour beaucoup d’entre nous, les prières sont quelque chose d’inhabituel. Nous ne sommes plus habitués à aller à l’église, et quand nous prions, nous le faisons généralement parce que nous ne savons plus comment vous y prendre. Nous sommes à la fin de notre latin, pour ainsi dire, et à un moment donné, nous commençons à prier poussés par le doute.

Une prière est une pensée – une pensée est une prière.

Mais Dieu voit nos prières sous un angle différent: chaque pensée est une prière!

Chaque fois que nous pensons „Je dois aller travailler“, „Je dois aller faire des courses“, „Je dois appeler ma grand-mère“, nous faisons savoir à l’éther que nous aimons devoir faire des choses. Chaque fois que nous pensons: „Je n’ai pas envie d’aller travailler“ – consciemment ou inconsciemment – nous disons à l’univers: „Je n’aime pas mon travail, occupe-toi que cela change“. Mais dans ce cas, nous ne disons pas si nous voulons un meilleur emploi ou si nous voulons être licenciés, par exemple. Il est donc extrêmement important que nous fassions attention à ce que nous pensons.

L’univers (Dieu) nous prend toujours au sérieux. En tout cas, nous obtiendrons toujours une réponse à nos prières – tôt ou tard.

C’est pourquoi il est important de prier clairement, de souhaiter clairement, de penser clairement.

Que voulons-nous vraiment? C’est la question que nous devrions nous poser avant de commencer à penser, à prier ou à souhaiter. En principe, l’univers ne fait pas de différence entre penser, prier ou souhaiter. Tout a la même énergie.

Que se passe-t-il si nos prières/vœux ne sont pas exaucés?

Soit nous ne prions pas clairement, soit nous prions trop!

Nous ne pouvons pas tout le temps demander une même chose. En principe, il suffit que nous récitions nos prières régulièrement – par exemple une fois par jour ou une fois par semaine, selon les circonstances.

Si nous ne prions pas clairement, nous voulons par exemple maigrir sans pour autant modifier notre alimentation. Dans un tel cas, nous devrions prier, par exemple : “Merci, mon Dieu, que mon alimentation me convienne bien. Nous atteindrons très probablement notre poids optimal de cette manière (car nous adaptons automatiquement notre alimentation au fil du temps) sans devoir suivre un régime.

Il est également important de demander ce qui est bon pour nous. J’ai pris l’habitude de demander à Dieu de me dire quelle est la meilleure prière à réciter. Souvent – c’est mon expérience – nous ne savons pas précisément ce qui est bon pour nous.

Souhaiter, prier, penser proviennent toujours de la conscience du manque.

Lorsque nous allons bien, nous prions et souhaitons naturellement moins. Idéalement, nous sommes dans une „conscience de plénitude“ – c’est-à-dire dans le cœur – et n’avons pas besoin de penser, de prier, de souhaiter, parce que nous attirons ces choses – que ce soit consciemment ou inconsciemment (de par notre âme) – de toute façon. Les souhaits se réalisent, lorsque nous sommes dans cette conscience, quasi par eux-mêmes. Parfois, avant même d’avoir remarqué que nous avons ces souhaits.

Cette conscience de la plénitude est atteinte lorsque nous sommes bien connectés avec la Terre et avec Dieu et lorsque nous sommes dans notre cœur. On est alors plus dans une position d’observateur et moins dans une position de penseur.

Le chemin n’est pas toujours facile, mais il est possible. Il s’agit de procéder pas à pas, de ne plus écouter son mental et d’observer – consciemment. À mon avis, cela vaut la peine d’atteindre cet état. Je continue à pratiquer. :-)

As-tu besoin d'aide? Mes séances de soins par téléphone, transmissions d’énergie, sprays auriques et produits énergétisés peuvent t'aider à trouver ton bonheur.

Vers les offres

Article ajouté au panier
0 items - 0,00 CHF